Le comité de parents SOS Beausoleil craint justement que la Ville se départisse de la garderie Beausoleil et que l'on refile la note au secteur privé.

La garderie Beausoleil

Elle continue toujours la lutte pour que chacun ait sa place au soleil! Des mères de famille se sont battues contre le règlement 17. D'autres mères se sont battues pour obtenir une garderie pour les enfants francophones de la Basse-Ville. J'admire ces personnes que la fortune ne favorise pas toujours, mais qui chaque jour se dévouent pour leur famille. Elles sont riches de courage et de bonne volonté. Pourquoi leur enlever ce qu'elles ont? Pourquoi priver leurs enfants d'une grande partie du soleil de leur enfance? Ces premières années de leur vie sont cruciales pour qu'ils se développent et s'épanouissent dans leur langue maternelle. Pourquoi priver, sans préavis raisonnable, des éducateurs dévoués et compétents de leur emploi? Tous ces gens, petits et grands, affectés par une décision qui chambarde leur vie sont dignes de considération et méritent qu'on envisage des solutions autres que la fermeture. La garderie Beausoleil, agente de survie du français à Ottawa est un centre essentiel avec du soleil en place pour les petits et une place au soleil où leurs parents les laissent en toute confiance et sécurité.