La CCN pense aux autos

La CCN ne veut pas de train léger sur sa promenade Sir-John-A.-Macdonald. Elle veut l'envoyer paître dans le pré Rochester pour protéger «un précieux attrait pour la région», aux dires de son premier dirigeant Mark Kristmanson. Attrait pour qui? Les automobilistes bien sûr. Le Macdonald du Grand Tronc doit se retourner outre-tombe en entendant la CCN princière s'écrier: «Détournez cette laideur dans un pré ou tunnel, là où la plèbe pourra admirer l'herbe ou le noir, mais ciel, couvrez ce train que je ne saurais voir!»