Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Pour atteindre les cibles de réduction des GES, le Québec doit miser entre autres sur les énergies renouvelables.
Pour atteindre les cibles de réduction des GES, le Québec doit miser entre autres sur les énergies renouvelables.

Jour de la Terre: les énergies renouvelables font partie de la solution

À vous la parole
À vous la parole
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le Québec est fier et ambitieux. C’est pourquoi il s’est fixé des cibles de réduction d’émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2030 et de carboneutralité d’ici 2050. Un nouvel objectif semble également poindre à l’horizon : la relance verte post-pandémie.

Pour les atteindre, tous s’entendent : il y a urgence d’agir et de se mobiliser. Il n’y a pas de solution unique pour y arriver et une partie de la solution repose selon nous sur la collaboration de chacune des filières d’énergie renouvelable : éolien, solaire, petite hydraulique, biomasse, gaz naturel renouvelable, biocarburants, hydrogène.

Les experts des différents comités de l’Association québécoise de la production d’énergie renouvelable (AQPER) se sont réunis afin de proposer une Feuille de route qui identifie clairement les étapes de déploiement de chacune des filières d’énergie renouvelable dont le Québec aura besoin pour atteindre ses objectifs de transition énergétique et de réduction de GES. Intitulée Réussir la transition énergétique et économique, elle préconise l’utilisation des bonnes énergies aux bons endroits et la mobilisation essentielle de tous les acteurs des énergies renouvelables du Québec afin de répondre au besoin énergétique auquel le Québec sera confronté.

En travaillant en partenariat avec les municipalités québécoises et les communautés autochtones, dans le respect des principes du développement durable, nous avons la possibilité de faire émerger de nouvelles filières industrielles vertes, de concrétiser des modèles d’économie circulaire, de renforcer la résilience de l’ensemble des régions du Québec face aux changements climatiques et, ultimement, de maintenir le leadership climatique québécois pour la décennie à venir.

Le défi qui se dresse devant nous est grand et la Feuille de route 2030 démontre clairement l’urgence d’agir maintenant si nous voulons atteindre nos objectifs climatiques. En ce Jour de la Terre, il y a lieu de prendre un moment de réflexion quant à nos actions quotidiennes qui peuvent contribuer concrètement

à prendre soin de l’environnement. Il s’agit d’un projet de société et nous avons le devoir de nous engager collectivement dans la transition déjà bien amorcée.

Les producteurs indépendants de chacune des filières d’énergies renouvelables sont mobilisés et prêts à déployer leurs énergies afin de prendre soin de la planète et de prendre part à une relance économique verte et durable, au bénéfice de toutes les communautés du Québec.

Ensemble, nous pouvons faire une différence, aujourd’hui, demain et tous les jours.

Gabriel Durany, président-directeur général de l’Association québécoise de la production d’énergie renouvelable