Les parties intéressées à reprendre le journal Le Droit ont jusqu’au 25 octobre pour déposer une offre.

«Je coopère pour mon journal»

OPINION / L’avenir est à ceux qui luttent ! Plus que jamais, nous devons appliquer cette devise afin que Le Droit, notre journal, continue d’être là pour défendre les droits et les intérêts des citoyens et citoyennes de la région de Gatineau-Ottawa, comme il le fait depuis 106 ans.

Pour nous, la région sans notre quotidien est impensable. Le Droit, c’est une institution, un gage d’information de qualité, « la locomotive de l’information » pour citer le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

Ces derniers jours, nous avons lancé une vaste campagne de contribution au démarrage d’une coopérative pour acquérir le journal et nous assurer que Le Droit continuera de rayonner encore longtemps sur notre région. La création d’une coopérative, croyons-nous, est une façon novatrice de sauver le journal et, pour un milieu en crise, c’est une lueur d’espoir pour l’avenir. Pour y arriver, nous devons nous serrer les coudes et agir.

Un éventuel acquéreur a besoin de savoir que la communauté tient vraiment à son journal. 

C’est pourquoi le comité de campagne dont nous faisons partie travaille d’arrache-pied pour que les gens d’affaires, institutions, municipalités et autres leaders importants sur la scène socioéconomique régionale manifestent leur appui.

Nous invitons donc les lecteurs à le démontrer par un engagement financier coopératif. Pour les partenaires d’affaires, ça peut être par une lettre d’intention d’investir dans la coopérative et/ou un engagement à maintenir un certain niveau d’investissement publicitaire pendant trois ou cinq ans. Quant aux institutions, elles peuvent écrire des lettres officielles de soutien expliquant l’importance du quotidien Le Droit, pour elles, la communauté et la démocratie.

Notre objectif est d’amasser 1 million $ en engagements de toutes sortes. Pendant ce temps, des experts comptables travaillent à la préparation d’une offre de reprise cohérente du journal, soutenue par un plan d’affaires viable.

Les parties intéressées à reprendre le journal ont jusqu’au 25 octobre pour déposer une offre. Deux jours plus tard, le syndic au dossier du quotidien Le Droit retiendra les deux ou trois meilleures propositions de reprise et rencontrera leurs promoteurs pour obtenir la meilleure proposition. Il faut donc se manifester d’ici là pour que le dossier de la coopérative soit le plus étoffé et le plus convaincant possible.

Nous invitons donc les personnes, organisations et entreprises à contribuer via la plateforme web
coopmonjournal.com.

Les auteurs sont :

  • Claude Tremblay;
  • Gilles Desjardins; 
  • Yves Ducharme;
  • Lise Bourgeois;
  • Réjean Thibault;
  • Ronald Caza;
  • Richard Ferland;
  • François Juneau;
  • Pierre Villeneuve;
  • Pierre Samson;
  • Martin Lacasse et Éric Brousseau