Les pailles et les ustensiles en plastique à usage unique font partie des choses qui pourraient être interdites au Canada dès 2021.

Interdiction des plastiques : Limbour applaudit

OPINION / L’Association des résidents de Limbour désire remercier le gouvernement Trudeau d’avoir annoncé sa volonté d’interdire les plastiques à usage unique.

Bannir les plastiques jetables est une bonne chose pour contrer la pollution plastique. 

Le plastique à usage unique pollue la planète et nous savons que nous ne pouvons tout simplement pas continuer à produire des milliards d’emballages jetables.

Avec un système de recyclage défaillant, des sites d’enfouissement qui débordent de déchets plastiques sans valeur, et la mauvaise habitude d’exporter le reste de nos déchets vers les pays du Sud, il est évident que la solution passe par la réduction à la source.

Sacs plastiques, bouteilles, tasses, pailles, bâtonnets, ustensiles et emballages alimentaires jetables se retrouvent en quantité dans notre environnement. 

C’est la raison pour laquelle il est impératif de mettre un terme sans délai à la production de tous ces plastiques non essentiels, à commencer par ceux pour lesquels il existe déjà une alternative.

L’Association des résidents de Limbour souhaite donc que le gouvernement Trudeau passe à l’action avant l’an 2021. 

Nous souhaitons ardemment qu’avant les élections très prochaines, nous puissions nous assurer qu’un plan d’action pour des actes concrets soit mis de l’avant.

Dans un premier temps, notre désir est certainement de voir les compagnies productrices de plastiques à usage unique devenir responsables des coûts d’enfouissement et de nuisance à l’environnement et à la biodiversité liés à cette production.

Dans un deuxième temps, il nous apparaît essentiel que soit interdite aux grandes compagnies, faisant affaire en sol canadien, l’utilisation de plastiques à usage unique ainsi que le suremballage des produits. 

Et, qu’il soit interdit à nos compagnies canadiennes de produire de tels plastiques.

Finalement, nous souhaitons voir le gouvernement appuyer concrètement les municipalités qui se donnent des politiques de réduction des déchets et de bannissement de plastiques sur leur territoire.

L’Association des résidents de Limbour offre son entière collaboration si des actions citoyennes apparaissaient nécessaires pour aller de l’avant avec ce plan d’action.

Ce texte a été écrit par Éric Périard, président de l'Association des résidents de Limbour.