On veut fermer la bibliothèque du village de St-Albert. Ce n'est pas insignifiant.

Futile opposition sport-culture

Le correspondant Pierre Morin («Aime-t-on mieux appuyer les 67's d'Ottawa?», LeDroit, 27 août) fait valoir son appui aux Olympiques en avançant un certain nombre d'impressions déguisées en arguments qui ne tiennent pas la route. Ne lui en déplaise, le service le plus utilisé est la bibliothèque municipale de Gatineau. M. Morin avance que 4000 spectateurs assistent aux matches des Olympiques et que la moitié de la population de Gatineau suit son club de hockey. Vraiment? Je serais curieux de consulter la source de ces données. Mais au-delà des chiffres, c'est la stérilité de l'opposition sport-culture qui me dérange le plus. Pendant quatre années à titre de président de la commission des arts, de la culture, des lettres et du patrimoine, j'ai défendu le plan de déploiement de la Bibliothèque en me gardant toujours de bâtir mon argumentaire sur ce type d'opposition qui a pour seul effet de braquer les uns contre les autres. Ce type de comparaison ne sert à rien; les crédits budgétaires consentis aux infrastructures sportives et culturelles ne proviennent pas des mêmes programmes d'investissements provinciaux, ni des mêmes réserves municipales...