La rémunération des médecins a augmenté de 67 % entre 2008 et 2013.

Flirt avec l'enseignement anglophone

La révélation faite par LeDroit à l'effet que la future faculté médicale de McGill University ferait sa formation en Outaouais en anglais ne devrait surprendre personne. C'est la suite logique du flirt avec une université anglophone. Je suis d'ailleurs surpris que la question de la langue d'enseignement n'ait pas été débusquée auparavant, dans ce qui avait l'air d'un love-in jusqu'ici. Là où il faut poliment dire «Non, merci!», c'est à toute velléité de quelques fonds publics pour financer cette aventure. La perspective de se réveiller dans 10 ans en se rendant compte que nous avons tout simplement facilité l'exode des médecins vers l'Ontario, voire les États-Unis ainsi que l'assimilation de médecins francophones à l'anglais, tout en ne réglant pas du tout les problèmes aigus du manque de médecins de famille dans la région, est tout simplement trop horrifiante pour tenter cette aventure. Les promoteurs locaux de cette idée se doivent de toute urgence de laisser tomber McGill University comme partenaire, et de trouver une faculté de médecine francophone qui soit intéressée.