Fautes sur le site du Conseil du Trésor

Cher journal LeDroit, encore ce matin, tu as réjoui mon coeur en me rapportant les propos du Conseil du Trésor relativement à un document entaché de fautes de français (LeDroit, 16 juillet).
Stéphane Dion, l'impertinent, voulant aider à la correction du document, se voit répondre que les «erreurs restantes sont des préférences de style mineures». Qu'est-ce donc? Avec quoi les nourrit-on? J'ai plusieurs réponses à vous servir: l'incompétence, l'insulte, la bêtise, l'ignorance (non pas du français mais des francophones de ce pays).
Encore une fois désolant, triste, mais non surprenant de la part d'un tel gouvernement.