Duceppe, puis May

Au débat des chefs en français, le meilleur a été Gilles Duceppe de par sa prestance confortable et assurée qui inspire confiance et surtout pour la connaissance des dossiers. Ses arguments étaient bien pondérés et solides, exprimés afin que tous puissent bien comprendre les enjeux soulevés. Au contraire de certains de ses adversaires, il ne déviait pas de la question posée. Au lieu de s'adresser à la caméra, il parlait à ses «co-débatteurs», comme Elizabeth May. Cette dernière remporte la seconde place. Elle ramenait le débat au niveau des enjeux accessibles à tous. Très solide dans ses arguments. Le perdant est Justin Trudeau. Tellement mal à l'aise qu'il en perdait son naturel et devenait moins convaincant.