L'auteur de cette lettre d'opinion rend hommage au personnel du CHSLD qui a pris soin de son père.

Du respect, de la douceur et de la bonté!

POINT DE VUE / Ces mots-là, mon père, M. Lucien Noreau, les a répétés au moins des centaines de fois au cours de son séjour de quelques années à la chambre 301 de l’hôpital de La Tuque. «Ici, disait-il avec un large sourire et à qui voulait l’entendre, c’est le respect, la douceur et la bonté.»

Il rendait ainsi hommage à l’équipe de gens extrêmement dévoués et attentionnés du Centre d’hébergement de soins de longue durée, qui lui ont fait traverser ses dernières années de vie dans la sérénité, la chaleur humaine et le confort.

Il faut être généreux, patient, compréhensif et beaucoup aimer son prochain pour œuvrer dans le milieu hospitalier, notamment au service des personnes âgées. L’équipe du 3e étage du CHSLD latuquois en fait une éloquente démonstration chaque jour, et ce, depuis longtemps.

Je peux en témoigner parce que ma mère avait elle aussi bénéficié de leurs excellents soins pendant quelques années et avait été très heureuse et bien entourée au 3e.

Il est important que les médias dénoncent certaines histoires aussi tristes qu’inacceptables pour que ça change. Mais elles ne doivent pas nous faire oublier qu’il y en a de bien plus nombreuses qui démontrent qu’il y a toujours des dizaines de milliers de professionnels qui œuvrent dans le milieu de la santé avec cœur et grande compétence. Il est bon de se le rappeler de temps à autre.

Merci du fond du cœur à l’équipe du 3à La Tuque. Merci de votre bonne humeur contagieuse, de votre gentillesse continue et de votre très touchante réaction de sympathie alors que vous vous êtes tous réunis pour nous offrir votre réconfort et nous serrer dans vos bras le jour du décès de mon père le mois dernier. Je n’oublierai jamais ce moment...