Depuis maintes années, les chrétiens célèbrent la résurection de Jésus lors du dimanche de Pâques.

Croire l’Évangile, ça change tout!

OPINION / Lorsque le Juif Jésus de Nazareth a été condamné, torturé et exécuté par les Romains à Jérusalem il y a 2000 ans, ses amis, sa famille et ses adeptes ont eu peur. Ils craignaient d’être condamnés à leur tour, tellement la prédication et les actions de leur maître avaient suscité la colère des puissants de la région. De plus, ils étaient profondément déçus. Ils avaient cru un moment que cet homme était le Messie annoncé par les prophètes. À leurs yeux, sa mort ignoble signait non seulement la folie de leur espérance mais la condamnation de Dieu même. Anxieux et déprimés, ils se cachèrent ou s’éloignèrent de Jérusalem.

Mais voilà que quelques jours plus tard, ils se retrouvent, pleins de joie, de courage et d’enthousiasme. Même certains qui étaient retournés chez eux reviennent à Jérusalem. Qu’était-il arrivé pour changer leur vie ainsi? Ils disent que Jésus est ressuscité. Pas seulement que son cadavre est réanimé, mais qu’il est transformé, rayonnant de vie, libéré des contraintes du temps et de l’espace. Le rencontrer transforme leur façon de comprendre ce qui est arrivé. Le désespoir fait place à l’espérance, les ténèbres à la lumière, la condamnation à l’amour.

Un jour, j’ai donné une copie de l’évangile selon saint Luc à un homme en prison qui cherchait à occuper son temps. Lorsque je l’ai revu quelques jours plus tard, il était tout excité. « As-tu lu ça, toi? » qu’il me demande. « Oui. » « C’est écrit qu’un homme bon et juste, Jésus, a été condamné et tué mais qu’il est revenu à la vie. Crois-tu cela? » Sa question m’a pris de court. Il me demandait de faire mon Credo, comme ça, dans cette cellule de prison. Je lui ai simplement répondu, « Oui, je crois cela. » Et lui de commenter, « Parce que, tu sais, si c’est vrai, ça change tout! »

Il avait saisi intuitivement ce que les apôtres de Jésus avaient dû vivre il y a si longtemps et ce que vivent des milliers de chrétiens depuis ce temps. Qu’en dis-tu, toi qui me lis? Crois-tu qu’il est ressuscité? Qu’est-ce que ça change dans ta vie? Peut-être en ces jours de Pâques, il serait bon d’y penser sérieusement, de relire ces quelques pages d’Évangile, de porter cette question dans ta prière, peut-être même d’en jaser avec tes proches. Crois-moi, suivre Jésus ressuscité, ça peut tout changer!

Joyeuses Pâques!

L'auteur est Paul-André Durocher, archevêque de Gatineau.