Allocation de départ

Incapable de trouver 150000$ pour sa survie, la COOP Santé Gatineau déclare faillite. Sachant bien qu'il ne se retrouvera pas au chômage le lendemain de son départ volontaire de la vie politique... un député peut recevoir une prime de séparation de 152000$. Un véritable non-sens. Ce même député pourrait-il, moyennant un reçu d'impôt, faire don de sa prime de séparation à une Fondation ou à un autre organisme accrédité, qui en retour s'engagerait à remettre l'argent reçu à une COOP Santé en difficulté financière?