À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Se faire soigner à Gatineau

Je suis complètement d’accord avec les auteurs de l’article, chirurgiens, anesthésiologistes, etc. de l’hôpital de Hull et Gatineau (À la défense des patients de l’Outaouais, Le Droit, 3 août 2018). Il est grand temps que le gouvernement fasse quelque chose pour améliorer la situation de nos hôpitaux. Nous voulons nous faire traiter dans un délai raisonnable, ici, à Gatineau, et pas à Ottawa ou à Montréal.

Madeleine Leroux, Gatineau


Savoir se célébrer !

Le Droit révèle la visée d’implanter le premier musée national en Outaouais, berceau de l’industrie forestière (Les draveurs, ces héros de l’ombre, Le Droit, 28 juillet 2018). Ce musée est un moment à saisir pour célébrer notre reconnaissance envers nos cageux et nos draveurs, qui ont contribué à bâtir l’économie du pays, et cela au péril de leur vie. Ils nous ont laissé maintes histoires comme celles de Jos Montferrand ou de la chasse-galerie. « Vous verrez que la légende, dans quelques années, aura fait de nos cageux des sortes de héros ! », déclarait déjà en 1915 M. l’abbé Froment. « Ça n’avait peur de rien, ni du vent, ni de la tempête, ni des hommes, ni de la bataille. Le métier n’était pas rose, confiait un cageux de 85 ans, avant de mourir. On couchait sur la paille à la belle étoile ; on ne mangeait que de la soupe aux pois, des fèves et du lard ; et, pour faire passer ça, on prenait de l’eau à la rivière avec des gobelets de bouleau, ajoutait-il avec un sourire significatif. L’eau ne manquait jamais ! »

Isabelle Regout, Gatineau


L’Odyssée du quartier du Musée

Tel Ulysse, attaché au mât de son navire afin de ne pas succomber au chant des sirènes, nous, citoyens, ne devons pas nous laisser enjôler par d’irréels mirages de grandeur immobilière. Rattachons-nous plutôt au mât du patrimoine et à nos racines qui sauront nous préserver du naufrage sur les écueils du développement à outrance.

Sylvain Lemay, Gatineau

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Que pensez-vous de la réaction de Justin Trudeau qui a refusé de présenter des excuses à l’Arabie saoudite ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.