À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Pourquoi pas le monorail suspendu?

Pendant que nos représentants municipaux s’efforcent de trouver une solution au transport urbain en misant sur des infrastructures qui coûteraient des millions — voire des milliards — à instaurer et à entretenir, ne serait-il pas bon de penser un peu au génie créatif québécois? Je vous parle ici d’un système de transport innovant et très écologique qui coûterait moins cher à instaurer et à maintenir qu’un train léger, soit le monorail suspendu, tel que présenté par TrensQuébec, mais de format réduit. L’infrastructure serait moindre, donc moins coûteuse. Le transport ne serait pas affecté par le trafic, puisqu’il passerait bien au-dessus de celui-ci. Il ne serait pas affecté par les intempéries, puisque le rail est couvert et serait très écologique puisqu’il est entièrement électrique. Pourquoi ne pas donner ce projet de recherche aux départements de génies de nos Universités du Québec ? Ils pourraient en faire l’analyse de faisabilité et qui sait, un projet pourrait peut-être mis en chantier en moins de deux ans. Pourquoi ne pas foncer et prouver au reste du monde que nous pourrions avoir un système de transport enviable qui pourrait s’exporter dans d’autres pays ? En le faisant à Gatineau, ce serait une attraction supplémentaire pour attirer plus de visiteurs étrangers et contribuer à notre économie touristique.

Rhéal Chatelain, Gatineau

Où étaient les déneigeuses?

Êtes-vous sortis mercredi soir? En m’en allant à l’aréna Guertin, je me croyais déjà sur la patinoire avec mon véhicule. Où était la voirie? Quelqu’un a la Ville de Gatineau a joué avec notre sécurité. Question de budget? Et pendant ce temps, on nous parle de créer un sous-comité. C’est juste une question de faire son travail quand c’est le temps ! Il est grandement temps de faire payer les responsables de ce fiasco de nonchalance et d’incompétence. On vous paye déjà pour prendre des décisions, donc faites votre job, et on aura pas besoin de sous-comités. Vous en avez manqué une belle !

Yves Gosselin, Gatineau

***

La question du jour :

Songez-vous à vous éloigner des réseaux sociaux et des commentaires orduriers qu’on y retrouvent?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com