À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Pas la première gaffe

Eugene Melnyk, propriétaire des Sénateurs d’Ottawa, vient de la région de Toronto. Il est allé chercher Tom Anselmi comme président, un ancien dirigeant des Maple Leafs. Voilà que Melnyk sort, juste avant la classique du 100e, la possibilité de déménagement des Sénateurs – pas sa première gaffe envers les partisans. Ce n’est pas l’équipe qui doit déménager, mais bel et bien Eugene Melnyk et M. Anselmi.

Line Branchaud, Embrun

L’exploit de l’ex-maire Kirby

John W. Kirby est mort le 16 décembre. Doyen de la 2e plus ancienne famille d’agriculteurs de Chute-à-Blondeau, connu pour ses chevaux percherons et l’un des plus gros troupeaux de vaches Holstein de l’Ontario.

C’est toutefois à titre de préfet des Comtés unis de Prescott et Russell qu’il s’est illustré en 1980-1981. Ses pairs l’ont choisi pour présider la région la plus française de l’Ontario. Un exploit unique dans les annales et d’autant plus remarquable qu’il était le seul Anglais protestant à être élu par les 17 autres maires canadiens-français catholiques des Comtés unis. 

Il a envoyé ses enfants à l’école catholique française « pour mettre toutes les chances de leur bord ». Les Kirbys parlaient en français dans les commerces. Souhaitons que John W. Kirby ait gagné son Ciel.

Yves Saint-Denis, Chute-à-Blondeau

L’ineptie gâche le plaisir

J’étais présent samedi à la Classique du 100e : beau jeu, belle ambiance. Pourtant, j’en suis ressorti avec un arrière-goût. Il a fallu attendre plus de 90 minutes, comme des milliers d’autres, pour franchir la sécurité. Je me suis pointé à 18 h et je n’ai rejoint mon siège qu’à la fin de la première période.  

C’est totalement inacceptable de ne pas avoir prévu traiter des milliers de personnes dans un délai raisonnable. À la fin, constatant l’impatience grandissante, on nous a laissé entrer sans aucun autre contrôle.

Honte à la LNH et aux organisateurs qui ont gâché le plaisir par leur ineptie.

Pierre Martel, Orléans

***

La question du jour :

Le propriétaire des Sénateurs d’Ottawa, Eugene Melnyk, est sérieux ou pas avec ces propos de déménagement du club?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com