À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Ça ne va pas...

Ça ne va pas bien pour le premier ministre Justin Trudeau ces jours-ci : SNC-Lavalin, Jody Wilson-Raybould, système de paie Phénix et les promesses brisées.

Peut-être que l’on verra le petit mouchoir blanc et les larmes de crocodile !

Quand tu ne fais pas les choses de manière honnête, tu finis par dire beaucoup de mensonges. Les élections sont dans à peu près huit mois et j’ai bien hâte.

Yvon Guillemette, Gatineau

***

Chassez le naturel...

Après les années du scandale des commandites avec Jean Chrétien, la culture de corruption et du non-respect de la loi resurgissent toujours chez les libéraux et leurs partisans !

Justin Trudeau, avec sa jeunesse, ses égoportraits et son charisme hérité de son père, a vite fait oublier cette culture de corruption et de partisanerie. Les Canadiens lui ont fait aveuglément confiance. Il leur a promis un gouvernement transparent, éthique et la réconciliation avec les Autochtones…

Avec son interférence dans l’affaire SNC-Lavalin, il a vite fait fi des « voies ensoleillées » et de l’état de droit. Chassez le naturel, il revient au galop.

Richard Prégent, Gatineau

***

Investie de la vérité ?

Jody Wilson-Raybould, dans son témoignage du 27 février au comité de la Justice de la Chambre des communes, a mentionné : « Je dis toujours la vérité. Je viens d’une longue lignée de matriarches et je dis toujours la vérité selon les lois et les traditions de notre communauté. C’est ce que je suis et serai toujours. »

Les personnes qui ne mentent jamais, je doute automatiquement d’eux. L’ancienne ministre de la Justice n’a donc jamais tort. Quand elle prend une décision, rien ne peut la faire changer d’avis car elle est investie de la vérité. Je suis heureux que Mme Wilson-Raybould ne soit plus ministre. Le Canada a besoin d’un ministre qui soit capable de porter des jugements sur la vérité et non sur sa vérité.

Yves Durand, Gatineau

+

LA QUESTION DU JOUR

Le Salon du livre de l'Outaouais 2019.

Que retenez-vous de ce 40e Salon du livre de l’Outaouais ?