À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Le plus dommageable ?

Quoi de plus dommageable pour l’environnement ? Construire une fois un barrage ou une digue ou laisser les terrains se faire inonder de façon régulière? Enfouir des sacs de sable contaminés, des rebuts de maisons détruites, des voitures perdues et tous les égoûts qui refoulent jusque dans nos rivières? Sans oublier le plus important: la détresse des inondés!

Raymond Desjardins, Lapêche

Déménager ou réaménager

Déménager les citoyens des zones inondées n’améliorera pas leur vie ni ne réglera les problèmes causés par les inondations. Car l’eau détruit non seulement les maisons, mais aussi l’environnement en apportant la terre, en noyant les plantes et l’habitat d’animaux.

Oui à aider financièrement les personnes inondées, mais aussi et surtout contrôler les inondations en construisant des digues, des barrages, en aménageant des terrains pour retenir ou évacuer l’eau. En fin de compte ces solutions seraient moins coûteuses, plus durables, et meilleures pour l’environnement.

Louise Nadeau, Ottawa

Gatineau, Ontario

Un reportage sur les inondations sur Ici RDI et que vois-je?, L’Outaouais est représenté sur la carte de l’Ontario! Quelqu’un devrait aviser cette chaîne que l’Outaouais est dans le sud-ouest du Québec! Voilà pourquoi l’Outaouais reste dans le néant car si RDI ne le sait pas, le reste du Québec non plus ne le sait pas. 

Richard Fournier, Gatineau

La différence

Une cathédrale brûle et les super-riches font la file pour donner de leur argent. Ici, les gens perdent tout et nos riches ne se mettent pas en ligne. Pas un seul a démontré de l’empathie. Pourtant, quand ils ont besoin de l’aide, ils ne se gènent pas pour quêter!

Pierre Simard, via Internet

***

La question du jour :

Qui veut acheter Air Transat ? Que doit faire le gouvernement du Québec pour protéger son siège social de Montréal ?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com