À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Deux médaillés d’or

Dans la nouvelle discipline olympique du gaspillage des fonds publics, nos deux compatriotes Couillard et Barrette se sont couverts d’or, dans un superbe slalom libéral et se sont accordés de généreuses augmentations, sans précédent, par la bande, en donnant la lune aux médecins spécialistes. Au cas où ils perdraient les prochaines élections? Aucun conflit d’intérêts disent-ils! Un gros merci, de vos infiniment dévouées infirmières qui tiennent votre réforme de la santé à bout de bras.

Yves Gosselin, Gatineau

Dévouement au CISSSO

Mon mari souffre d’un myélome multiple depuis quatre ans et il doit être hospitalisé périodiquement, car son système immunitaire est très déficient. En décembre, je m’étais plainte de services pratiquement inexistants à l’urgence, malgré sa déshydratation extrême. Cette fois, je me dois de vanter les services qu’il a reçus promptement et efficacement. L’infirmière Vanessa et le préposé ont été d’une efficacité et d’une gentillesse incomparables. Mon mari a passé 12 h dans la salle de choc et les docteurs Croteau et Moleski lui ont carrément sauvé la vie. Un tel dévouement dans une période si difficile mérite d’être souligné et apprécié à sa juste valeur. Résultat: mon mari a passé une semaine de moins à l’hôpital que la dernière fois! Tout le monde est gagnant.

Suzanne Lepage, Gatineau

Avant de s’attaquer au privé

En réponse à la lettre de Bill Clennett («La vraie démagogie», Le Droit, 14 février). Supporter l’école privée ne veut pas dire que tous les services publics devraient être privatisés. Dans le monde de l’éducation, les subventions permettent à un grand nombre de familles non fortunées d’y participer... Pourquoi tant de familles y ont recours?  Parce que le système public a des lacunes importantes. Remontons la qualité du système d’éducation publique avant de s’attaquer au système d’éducation privé.

Marc Rhéaume, Gatineau

***

La question du jour :

Bal de neige a pris fin lundi. La 40e édition était-elle à la hauteur de vos attentes?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com