À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Finesse et intelligence

J’ai appris en lisant Le Droit qu’après 35 ans de carrière, «Pierre Jury a décidé de poser sa plume et son calepin». Je ne saurais passer cela sous silence. En effet, en tant que lecteur assidu du Droit depuis de nombreuses années, j’ai pu apprécier la finesse et l’intelligence de ce chroniqueur. À la page éditoriale de ce journal, il a su traduire en termes simples des enjeux éminemment complexes et a nourri ses lecteurs et lectrices, dont je suis, de ses réflexions et analyses à la fois inspirées et pointues. Je lui souhaite la meilleure des chances dans ses futures entreprises, lesquelles seront sans aucun doute à la hauteur de son talent.

Benoît Pelletier, professeur, ex-député et ministre

***

Des félicitations

Un mot pour féliciter M. Jury pour l’excellence de son travail tout au long de sa magnifique carrière. Un journaliste et un éditorialiste d’une éthique remarquable. Je vous souhaite, M. Jury, une suite à la mesure de vos désirs. Merci d’avoir toujours transmis l’information et la critique en respectant les personnes, et en rapportant la vérité, essentielle dans un pays démocratique comme le nôtre.

Gisèle Chauret Brulé, Gatineau.

***

Bien visé!

La distanciation change même la photo journalistique. À preuve celle très réussie d’Étienne Ranger de cinq membres de la Plateforme agricole de L’Ange-Gardien (Le Droit, 16 mai, page 5). Avant, les photographes collaient les membres d’un groupe pour bien remplir le cadre. Étienne fait autrement. Il distancie chaque sujet dont il accentue la personnalité par sa position, sa posture, son port de vêtements. Restons dans le thème, il ne fait pas dans le rang d’oignons mais dans l’individuation, l’autonomie, ici abritée sous une même tente. Bien visé!

Pascal Barrette, Ottawa

***

Merci au personnel

Suite à une fracture de la clavicule, j’ai été hospitalisée à l’hôpital de Hull pendant trois jours à la fin d’avril. Je désire témoigner de l’excellence des soins que j’ai reçus pendant ce séjour, et ce, en pleine pandémie de COVID-19. Je tiens à remercier plus particulièrement le personnel du 8e étage de l’hôpital pour leur professionnalisme, leur gentillesse et leur très grande disponibilité. Je leur dis bravo et je les encourage à poursuivre leur excellent travail.

Berthe Brunet, Gatineau