À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Laïcité : j’applaudis !

J’applaudis la persistance du gouvernement Legault pour sa loi sur la laïcité. Elle aurait dû être promulguée il y a 10 ans. L’éditorial «Laïcité : un débat qui n’est pas fini» (Le Droit, 18 juin) de Pierre Jury parle de liberté de religion. Mais la loi n’en empêche nullement la pratique. Il n’est pas nécessaire de l’afficher, au travail ou ailleurs. La majorité des Québécois et hors Québec approvent fortement cette initiative. Bravo à Simon Jolin-Barrette et au premier ministre François Legault.

Wil Côté, Ottawa

Un signe de soumission

Dommage que l’éditorialiste Pierre Jury ne comprenne pas que le voile est un signe de soumission. Si certaines musulmanes croient que ça fait partie de leur religion, toutes les autres sont des impies ? C’est très choquant en été, des couples, lui en t-shirt et elle avec son voile : c’est ça la liberté de religion ? Nous, issus d’un milieu judéo-chrétien, on nous boycotte dès que l’on perçoit des indices des convictions acquises de notre éducation. Petit à petit, on a fait le vide de notre passé.

Marielle St-Louis, Sherbrooke

Dehors, la religion !

Cette loi sur la laïcité confirme l’autonomie du Québec sans influence religieuse. Trop longtemps, le catholicisme a dominé et il est grand temps d’y mettre fin. La religion est un instrument inventé par des hommes pour guider, mais aussi influencer et contrôler le peuple.

Dans le passé, le peuple québécois a subi un lavage de cerveau très puissant. Des générations en ont souffert, les femmes surtout. Ma mère a ouvert les yeux et a dit non. À mon tour, j’ai dit non. Aujourd’hui, ma fille dit non. Espérons qu’un jour, d’autres femmes verront la lumière et auront ce sentiment de liberté.

L’attitude rétrograde du Parti libéral dans le dossier de la laïcité me déçoit énormément. Ils n’auront plus jamais mon vote. Et si Justin Trudeau ose s’en mêler, il subira le même sort.

Nicole Morin, Gatineau

***

La question du jour :

Redéveloppement des plaines LeBreton : quelle serait votre idée maîtresse maintenant que le projet d’amphithéâtre est au rancart ?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com