À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

M. Barrette, réglez !

Tandis que Philippe Couillard se vante de donner plus de temps aux travailleurs pour être avec leurs familles, le ministre de la Santé Gaétan Barrette oblige les infirmières à faire du temps supplémentaire, au détriment de la famille. 

Infirmières, lâchez pas ! Les élections s’en viennent, la population est avec vous. M. Barrette, agissez, on est tanné d’en entendre parler. Après, vous pourrez juste exister comme les députés libéraux de l’Outaouais. 

Yves Gosselin, Gatineau

Le monde sera mieux...

Je rêve du jour où les Roch Cholette, Jeff Fillion et André Arthur ne seront plus là pour attiser la haine et la discorde. Le monde se porterait mieux avec plus de gens pour voir toutes les nuances de gris. 

De grâce, « journaleux » du même acabit, faites-nous voir les deux côtés de la médaille. Cessez de faire de la politicaillerie.

Céline Héroux, Gatineau

Des avis pertinents

Il n’y a aucun courage à blâmer l’animateur Rock Cholette de propos désobligeants comme l’ont fait le maire Maxime Pedneaud-Jobin et certains conseillers de Gatineau. Je félicite les quatre dissidents de leur réprobation. Même si l’animateur pousse parfois le bouchon un peu loin, 90 % du temps, ses commentaires pertinents ouvrent les yeux sur les nombreuses bavures de notre administration. 

Bernard LeCoin, Gatineau

Juste en anglais ?

À n’y rien comprendre ! La ministre de la Justice Jody Wilson-Raybould n’accueille qu’en anglais le nouveau juge en chef de la Cour suprême, Richard Wagner. En 2018, nous devons encore nous battre pour être traités comme des citoyens à part entière, égaux avec les anglophones. Cette attitude nourrit les séparatistes. 

Guy Lecavalier, Gatineau

***

La question du jour :

Infirmières épuisées : vous croyez les assurances du ministre de la Santé, Gaétan Barrette?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com