À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Un dilemme gordien

Comment résoudre le dilemme entre ceux qui veulent l’exploitation des sables bitumineux, la construction d’un pipeline et l’abolition de la taxe du carbone et les autres qui prônent la lutte aux changements climatiques, la protection des environnements, et demandent plus d’argent pour  favoriser les énergies vertes et renouvelables. Difficile d’y arriver quand tu es premier ministre et dans les deux camps à la fois.

Jean-Pierre Allard, Gatineau

Fière d’avoir gagné

Le vent a tourné en faveur des libéraux dans les derniers jours et je suis fière d’avoir gagné mes élections. 

L’équipe libérale est progressiste, elle a proposé d’avancer et de travailler à promouvoir les intérêts de tous les Canadiens d’un bout à l’autre du pays. 

Les divergences de vues à gauche où à droite, à l’Est ou à l’Ouest, laissent entrevoir de gros défis mais tout est possible.

Immaculée Lamonde, Gatineau

Scheer doit demeurer

Le chef du Parti conservateur veut rester en poste pour les prochaines élections. Andrew Scheer a donné un nouveau souffle au parti. Ce résultat n’est pas une défaite car il obtient la majorité du vote populaire. Mais c’est bien un gouvernement en attente. Une course risquerait d’affaiblir le parti car tout le travail de l’équipe conservatrice serait perdu. Scheer est l’homme de la situation encore plus avec la disparition de Maxime Bernier. 

Même réélus, les libéraux traînent les scandales. Justin Trudeau ne veut pas d’alliance ce qui est un présage d’une autre élection générale bientôt.

Serge Landry, Gatineau

Il n’était pas à l’aise

Excellent éditorial qu’Un conservateur du XXIe siècle ? par Pierre Jury. Un exposé juste de la réalité politique du chef du Parti conservateur. Je n’ai jamais perçu Andrew Scheer à l’aise dans son rôle de politicien.

G. Chenier, Gatineau

***

La question du jour :

La société Hexo, qui produit du cannabis dans le secteur Buckingham, remercie 200 travailleurs. Est-ce la fin de la bulle d’expansion, ou juste un retrait temporaire ?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com