À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Il y a plein de culture !

À Ouahiba Abdelaziz,

J’ai lu avec intérêt votre lettre «Plus de culture» (Le Droit, 7 janvier). Comme vous, je suis fière de ma ville et je sais que Gatineau a un potentiel touristique incroyable, et ce, entre autres, grâce à son offre culturelle et événementielle. Offre qui se bonifie d’ailleurs année après année. Ce potentiel a été démontré lors du succès de nos nombreux événements d’envergure : je pense au Sentier culturel, au Cirque du Soleil, au Festibière, au Festival des montgolfières de Gatineau, etc. Ces événements sont des moteurs touristiques pour notre ville permettant de générer des retombées économiques diversifiées et importantes.

Gatineau soutient également des événements culturels de moins grande envergure, mais tout aussi pertinents, comme les laboratoires « 3e Œil » pour des artistes locaux émergents et Lutte 07, des galas de lutte déjantés qui attirent les foules. Nous finançons aussi les ateliers d’artistes, pour que nos artistes puissent produire à Gatineau, et différentes initiatives à travers le Fonds d’animation du Centre-Ville et le Fonds d’animation et de revitalisation des quartiers. 

Bref, le financement municipal est disponible et accessible à ceux qui ont de bonnes idées ! Je vous invite à me contacter afin de discuter ensemble de vos propositions visant à continuer de faire rayonner Gatineau sur la scène événementielle et culturelle.

Isabelle N. Miron,

Conseillère, District de l’Orée-du-Parc,

Présidente,

Commission des arts, de la culture, des lettres et du patrimoine

Un centre de services

À la suite de l’incendie qui a rendu le Gîte Ami inopérant et face au problème croissant d’itinérance à Gatineau, il serait souhaitable que Gatineau aménage sur des terrains adjacents au Gîte Ami, là où se trouve le stationnement et l’aréna Guertin, un pôle qui offrirait des logements abordables aux clientèles dans le besoin, en plus de regrouper les services. Ce serait là un projet audacieux, innovant, structurant et humain. 

Ce site est tout indiqué pour un développement de ce genre. Je ne parle pas de créer un ghetto, mais un centre de ressources de première ligne. En ce qui a trait aux condos pour «bobos», merci, mais pas là.

Pierre Larabie, Gatineau

***

La question du jour :

Une autre église vendue. Le phénomène vous dérange-t-il ? Combien de fois vivrons-nous cette tragédie ?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com