À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Le mépris des infirmières

 Depuis plus d’une décennie, les libéraux affichent un mépris évident envers les infirmières du Québec. Après des années de vache maigre lors des négociations, après avoir tapé sur la tête par des lois spéciales, les chefs leur demandent d’être plus positives. 

Leur syndicat est en majorité composé de femmes. Facile de s’attaquer à elles, les harceler psychologiquement, leur faire peur. Ce qui me met en colère c’est, cause d’une mauvaise gestion, obliger le personnel à faire des heures supplémentaires, sans tenir compte de la fatigue, de leur vie de famille. 

Libéraux, dehors, le mépris n’a plus sa place dans une société civilisée.

Philippe Roy, Gatineau


Dérives en ondes

Le fondement de tout code de déontologie consiste en un mot simple et parfois difficile : honnêteté. Le communicateur doit s’abstenir de ces dérives qui proviennent soit dans l’usage instrumental de nouvelles non vérifiées, soit dans la mise sous silence de nouvelles, soit encore de la course au scoop, pour satisfaire la curiosité du public. Elles alimentent les préjugés et rendent plus difficile le vivre ensemble; la désinformation, c’est dire des choses à moitié, ce qui convient le mieux, et ne pas dire l’autre moitié.

Nous devons procéder à un patient et lucide travail de discernement toujours à reprendre ; ainsi, nous pouvons distinguer le vrai du faux. Je salue donc le courage du conseil municipal.

Pierre R. Gascon, Gatineau


Fortin a vu juste

Bravo au correspondant Bertrand Fortin qui a vu juste dans son commentaire «Que se passe-t-il? «(Le Droit, 2 février). Ses commentaires sont pertinents surtout après les nombreux dépassements dans un domaine de la santé qui semble en prendre pour son rhume malgré toutes les belles promesses libérales. Fortin aurait pu ajouter ceci: mais qui la population persistera à réélire en octobre prochain: des libéraux....

Guy Lecavalier, Gatineau

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Qu’est-ce que les élus de Gatineau réussiront à faire avec leur boycott de Roch Cholette? Le taire ou lui faire de la publicité ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.