À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Folie furieuse pour le pot

C’est la folie furieuse pour la légalisation du cannabis récréatif. Tout le monde veut devenir des vendeurs de pot, des commerçants qui se convertissent en vente de cannabis, ou encore fabriquer des produits comestibles avec du cannabis. De quoi faire frémir. 

On ne parle pas assez des conséquences de la santé mentale de ce produit dévastateur à court, moyen et long terme. Même légalisé, le Canada ne fera pas disparaître la contrebande et n’aura pas le contrôle de tout. Quelle sera la prochaine promesse électorale de Justin Trudeau sur les drogues dures, s’il est réélu?

Line Branchaud, Embrun

Rien de positif

Je ne vois rien de positif dans la légalisation du cannabis. Comment se fait-il qu’il y ait tant de publicité pour une substance nocive pour la santé? C’est à ne rien comprendre. Pourtant, le gouvernement a enlevé la publicité sur la cigarette, car c’était nocif pour la santé. La criminalité va augmenter. Le monde à l’envers.

Françoise Couture, Gatineau

Vital pour la démocratie

Le processus électoral a des failles. Par exemple, une personne non inscrite sur la liste ne peut pas voter même s’il ou elle a toutes les preuves d’identité pour satisfaire son droit de vote. Nous devrions changer cela et permettre aussi le vote par internet. Le mode de scrutin doit être revu, pas nécessairement pour la représentation des petits partis, mais pour augmenter la participation des électeurs au scrutin. C’est une obligation de faire voter le maximum de concitoyens lors des scrutins. Il en va de la vitalité de notre démocratie qui est en péril avec ce refus de prendre part au processus électoral. 

Serge Landry, Gatineau

Aider? Sûrement pas!

Les tornades catastrophiques importent peu ! Les jeunes en détresse non plus ! Préserver son confort, ne pas se faire déranger... Riches que nous sommes, faire notre quote-part. Mais aider les gens si près de nous qui bousculent notre confort, sûrement pas !

Albert Guillemette, via Internet

***

La question du jour :

Quelles sont vos principales craintes liées à la légalisation de la marijuana?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com