À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Un risque

Cette année, la Banque du Canada a haussé cinq fois son taux directeur. Elle prévoit l’augmenter encore l’an prochain. Ça va étirer l’élastique de l’endettement, présentement à 171,1 % du revenu disponible. Les familles doivent en moyenne 260 000 $ sur leurs maisons. L’endettement sera-t-il un risque à l’économie canadienne ?

Robert Woodstock, Gatineau

Au complet !

Je suis tout à fait d’accord avec M. Pierre Jury (« Reprise d’un débat de 2016 », Le Droit, 2 novembre) et du président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault (« Impératif français accuse McGill de ‘mentir’ », 2 novembre). La formation en médecine au complet devrait se faire à l’Université du Québec en Outaouais et en français. De cette façon, la probabilité est plus grande que les nouveaux médecins restent en Outaouais. Et si une entente est impossible avec l’Université McGill, pourquoi ne pas en conclure une avec l’Université de Montréal ou l’Université Laval ? Ça me semble la logique même.

Sylvain Lemay, Gatineau

Pas surpris...

Pas d’accord que la formation pour les futurs médecins ne soit pas en français... mais pas surpris. Malheureusement, il y a toujours l’attitude de ceux qui disent : « The Francos can understand English anyway ». On pourrait y voir des relents d’une mentalité rhodésienne.

Marc Rhéaume, Gatineau

Grassement rémunérés

À propos de l’ex-gouverneure générale Adrienne Clarkson... Nous les contribuables, en payons combien de ces parasites ? N’ont-ils pas été grassement rémunérés durant leur mandat ? Pourquoi devrait-on soutenir leur compte de dépenses d’après mandat en plus ? Bravo aux libéraux qui cautionnent ces agissements.

Yves Gosselin, Gatineau

***

LA QUESTION DU JOUR

Autre controverse chez les Sénateurs d’Ottawa, filmés à leur insu : comment y mettre fin?

Les joueurs des Sénateurs, dans leur Uber, sont pris à la caméra en train de critiquer leur entraîneur adjoint Martin Raymond.

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com