À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Double hypocrisie

Le gouvernement de Justin Trudeau accepte de fricoter avec le régime totalitaire qu’est l’Arabie saoudite, mais refuse un visa à un politicien légitimement élu, Carles Puidgemont. 

Quelle totale hypocrisie! 

Même mauvaise foi face à l’hydro-électricité du Québec. Ils peuvent la vendre aux États-Unis mais le Canada n’en veut pas. Comme Ontarienne, je préférerais de loin cette électricité propre et peu coûteuse à celle bien plus onéreuse qu’on nous offre, au prix additionnel de déchets radioactifs. 

Annie Couture, Ottawa


Des radios anglophones ?

La saison de Noël est à nos portes. Toutefois, nos oreilles sont prises d’assaut par des harangues publicitaires en anglais. Parce qu’en guise d’ambiance, certains commerçants choisissent de syntoniser des stations anglophones, même si nos stations francophones offrent un bon mélange de musiques en français et en anglais. 

À Gatineau, on mesure mal la portée de cette pratique. Nos radios ont besoin d’un public et des revenus publicitaires. Or, en diffusant les publicités vantant les commerces d’Ottawa, non seulement le commerçant incite les Québécois à magasiner ailleurs qu’au Québec, mais il nuit aux artisans d’ici. 

Et les commerces qui diffusent des publicités sur nos stations gatinoises se voient privés d’une partie du public qu’ils essaient d’atteindre. J’encourage les gens de l’Outaouais à rappeler aux commerçants de diffuser la radio francophone.

David Ostrosser, Gatineau


Merci à mon médecin

Je voudrais remercier le personnel du bloc opératoire du Centre hospitalier de Gatineau pour leur esprit d’équipe lors de ma chirurgie des cataractes. 

Tout spécialement au Dre Marjolaine M. Gagnon pour son professionnalisme lors de cette opération. 

C’est dans une ambiance humaine et relaxante que s’est déroulée cette intervention délicate. Il est important de souligner leur bon travail.

Suzanne Parent, Gatineau

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

À quoi servent les rencontres du Conseil de la fédération canadienne, à votre avis ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.