À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Pas humble du tout...

Il faut que la correspondante Nicole Dubé-Massicotte nous présente le Yves-François Blanchet dont elle parle («Une élection souhaitée», Le Droit, 30 janvier) car celui que j’observe n’a rien de humble....

C. Laprade, via Internet

Le monorail du Dr Isabelle

Dans les années 1960, le Dr Gaston Isabelle, député libéral de Hull avait fortement suggéré la construction d’un monorail pour traverser la rivière des Outaouais. Ce visionnaire n’a pas été écouté et aujourd’hui ce projet d’envergure aurait coûté quelques millions par rapport à aujourd’hui, quelques milliards.

Une si bonne idée... trop bonne idée peut-être!

Michel Goyette, Gatineau

La lâcheté

La décision des maires des Comtés Unis de Prescott et Russell de ne pas inviter Amanda Simard aux réunions avec le gouvernement conservateur rappelle cette déclaration de Mathieu Fleury : « La politique, c’est dégueulasse ». C’est bien de cela qu’il s’agit : ces maires ont préféré montrer patte blanche (ou plutôt bleue) dans l’espoir de récolter plus de fonds. Ce gouvernement méprise la moitié de leurs commettants ? So what? Les principes ? On s’en fout !

Cet aplaventrisme est insultant. N’y a-t-il donc qu’Amanda Simard pour se tenir debout ?

Roland Madou, Ottawa

Y mettre fin

Le registre des armes à feu n’est pas à l’ordre du jour de la CAQ à Gatineau. On se dit à l’écoute des chasseurs, que l’on a enlevé les irritants du projet de loi 64, mais nous ne sommes pas compris. L’existence même du registre est irritant. Si la CAQ veut gouverner différemment, il faut mettre fin au plan des libéraux!

Etienne Tremblay, directeur de la Coalition canadienne pour les droits aux armes à feu, Cantley

***

La question du jour :

Ombudsman à Gatineau : un projet propose d’en faire un poste rétribué, plus professionnel. Vous êtes d’accord ?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com