À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

La ville la plus laide

En 1995, Suzanne Tremblay, alors députée du Bloc Québécois, a dit que Hull était la ville la plus laide du Québec. 

Comme plusieurs, j’ai refusé de l’admettre. Mais la ville que j’aimais tant, à l’époque, n’est plus. Le quartier du Musée, qui comportait tant de vie, n’est plus qu’un souvenir. 

Suzanne Tremblay voyait à l’époque ce que mon cœur ne m’a permis de voir et comprendre que 20 ans plus tard. 

On a un beau projet, Zibi, mais rien pour continuer sur la lancée. Brigil a un projet de revitaliser davantage le centre-ville, mais on préfère voir avec notre cœur le passé qui s’éteint que de permettre à l’avenir de prendre racine. 

Construire à échelle humaine n’empêche pas la construction en hauteur. Le 20 Eddy en est un exemple. Si on ne densifie pas le centre-ville, il sera voué à mourir. 

La peur du béton des complexes fédéraux nous empêche de voir que les édifices sont maintenant construits différemment et bien plus vivants. 

Si on ne permet pas à d’autres entrepreneurs de construire, l’horizon de Gatineau que nous voyons d’Ottawa demeurera qu’un simple mur de béton.

Pascal Arcand, Gatineau


Reconnaître l’histoire de Gatineau

Chers élus gatinois,

Vous avez la chance, rare dans toute évolution d’une ville, de reconnaître officiellement que Gatineau a sa propre histoire, riche, belle et inspirante. 

Vous avez l’immense chance et privilège, comme élus, d’entériner en 2018 un important mouvement citoyen souhaitant faire du quartier du Musée un lieu authentique d’appartenance gatinoise, comme le sont le Vieux-Québec, le Vieux-Montréal, Barcelone, Venise... et combien d’autres sites historiques si prisés des voyageurs de par le monde. 

Donnez-nous foi en nous tous. Je crois humblement que c’est votre rôle. L’économie suivra et pour très longtemps. Et ce sera beaucoup plus que l’argent supposément rapporté par des tours qui ne créeraient jamais l’âme de Gatineau. 

Merci de nous offrir cette identité gatinoise dont nous tous pourrons être fiers !

Christiane Thérien, Gatineau

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Accommodements religieux: les demandes devront être analysées au cas par cas, selon la ministre Stéphanie Vallée. Qu’en pensez-vous ?

La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.