À vous la parole

À vous la parole
À vous la parole
Le Droit
Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Le tramway du Plateau

L’utilité du futur train dans le secteur du Plateau n’est pas garantie. Un train pleine grandeur sur le boulevard du Plateau pourrait causer encore plus de problème de circulation. Actuellement, c’est déjà difficile de circuler et si on ajoute en plus un train, l’achalandage du futur aréna et de la future bibliothèque, du futur parc central et du millier de nouveaux logements et condos en construction, la situation deviendrait vite impossible.

Une solution intéressante serait un mini-tramway électrique qui circulerait dans le secteur du Plateau seulement, en circuit fermé entre les zones résidentielles, les zones commerciales et les zones récréatives. Les autobus circuleraient autour du secteur du Plateau seulement, sans jamais y pénétrer, ramassant les usagers à l’extérieur. 

Pour avoir un village urbain qui fonctionne, il faut un élément unique, utile et agréable que tout le monde aime. 

Le village urbain du Mont-Tremblant a la montagne, le village urbain du projet Zibi a la rivière et le village urbain du Plateau aurait le mini-tramway.

Jocelyn Plante, Gatineau

***

Les maires se plantent

Les maires des Comtés unis de Prescott-Russell devraient accueillir Amanda Simard à bras ouverts. Pourquoi alors rechignent-ils ? 

A-t-elle changé de parti ? C’est plutôt son parti qui a changé. Elle s’était engagée auprès de Patrick Brown, un conservateur modéré francophile, et Mme Simard s’est plutôt retrouvée avec un extrémiste anti-francophone.

A-t-elle trahi ses électeurs ? Non. La plupart d’entre eux ont voté pour elle, pas pour le parti de Doug Ford. 

N’a-t-elle pas été assez visible ? Peut-être, mais il est facile pour un maire de parader, lui qui a une armée de fonctionnaires pour faire le travail, alors qu’une députée indépendante doit faire presque tout elle-même. En outre, les maires ont refusé plusieurs fois qu’elle les accompagne, de peur de déplaire au premier ministre Ford.

Conclusion : la mauvaise humeur des maires ne serait-elle pas surtout due au fait qu’Amanda Simard contrarie ainsi leurs plans de se présenter eux-mêmes à l’investiture ?

Roland Madou, Ottawa

+

LA QUESTION DU JOUR

Le procès de Donald Trump au Sénat : vous suivez encore cette histoire ou êtes-vous lassés de tout cela ?

Le président américain Donald Trump

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.