À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Le rapport...

Ce qu’en pensent les gens... ceci: illégitimité de cette  commission sur les femmes assassinées ou disparues, inféodée au lobby autochtone; incapacité de s’attaquer au cœur du problème, cet apartheid constitué par les réserves qui ferment tant d’horizons et interdisent l’intégration.  Il y a aussi beaucoup de violence au sein de ces communautés, mais le rapport n’en parle pas, et on peut encore se demander ce que sont devenus ces milliards de dollars versés au cours des années à ces nations, parce qu’on ne semble pas en voir beaucoup d’effets! 

Quant au génocide, on pourrait aussi bien dire que les gouvernements québécois depuis la  Révolution tranquille sont coupables de génocide culturel, parce qu’ils ont miné un des deux piliers de la société du Québec pendant des siècles, à savoir le catholicisme. Il faut donc prendre ce rapport avec beaucoup d’interrogations.

Jean LeBlanc, Ottawa

Davantage pour les vétérans

Il est impressionnant de voir toutes ces cérémonies et discours en hommage à nos vétérans.  Bravo! C’est certes mérité. Toutefois, notre gouvernement devrait mettre plus d’efforts pour supporter nos vétérans. Les demandes d’appui aux vétérans sont laissées de côtés. On peut voir tous les commentaires des milliers de vétérans laissés à l’abandon. Allez lire tous les commentaires aux différents sites de groupement de vétérans. C’est totalement inacceptable.

Jean-Pierre Poirier, Gatineau

Efficace, ce Python !

J’ai vu le réparateur de nids-de-poule Python 5000 en action à Montréal dans les années 1990 et j’ai pu constater l’efficacité de cette machine et de l’opérateur. Ça souffle fort, ça arrose du goudron liquide, ça met de l’asphalte, ça écrase et vibre et ça quitte sans regarder les demoiselles des alentours... Le Python 5000 coûte 400 000 $. Un camion avec trois ou quatre employés syndiqués coûte plus cher aux citoyens. 

Gregory Peckett, via Internet

Nous leur donnons assez

Je suis d’accord avec l’opinion de Luc Robert sur les autochtones («Queue de poisson», Le Droit, 5 juin) que leur donnons assez. Cela suffit. 

Pour ce qui est de disparitions de femmes, qu’ils regardent dans leurs propres cours.

Jean-Luc Yelle, Gatineau

***

La question du jour :

Un an d’administration de Doug Ford en Ontario : quel bilan faites-vous de cette année ?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com