À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

L’allégeance politique n’existe plus

Je constate depuis plusieurs années que l’allégeance à un parti politique s’effrite. Avant, les électeurs étaient bleu ou rouge, et ce d’une génération à l’autre. Aujourd’hui, je constate que c’est la saveur du mois qui prime. La vague orange de Jack Layton et la vague rouge de Trudeau. 

Les partis ont aussi perdu leur allégeance envers leurs candidats qui sont tous assis sur un siège éjectable. Les futurs candidats, eux, magasinent leur parti selon les sondages. La politique québécoise et canadienne change et le mode de scrutin va devoir s’adapter à cette nouvelle réalité. Je ne suis pas surpris que la participation aux élections soit à la baisse, car peu importe pour quel parti nous votons, le résultat sera le même. Nous aurons un gouvernement de députés indépendants cloisonnés dans des partis politiques sans base électorale permanente. Selon la saveur du mois, tout peut changer du tout au tout d’une élection à l’autre. L’allégeance n’existe plus.

Yves Durand, Gatineau

Un beau geste de Marc Carrière

Quel beau geste de M. Marc Carrière. Lui, il comprend ses citoyens.

Vous pouvez vous imaginer ce dont la Ville de Gatineau va bientôt avoir l’air. Le gazon pas nettoyé aux abords des routes et en arrière du foin pleins d’encombrants. Ça va être de toute beauté. Il faudrait penser à enlever vos pancartes Gatineau pour la vie…

Françoise Couture, Gatineau

Un jour férié pour faire pénitence

Célébrer les premiers fondateurs de ce pays ne s’est jamais mérité un jour férié. Par contre, un jour férié pour que les Canadiens fassent pénitence afin d’expier les mauvais traitements infligés aux autochtones par le racisme de John A. Macdonald, cela va de soi pour son successeur.

Gaston Carmichael, Gatineau

***

La question du jour :

Que pensez-vous de la mince avance de 3,4% des libéraux dans Marquette ?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com