À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Une décision surprenante

À l’éditorialiste Pierre Jury,

Un pari audacieux, dites-vous ? (Oléoduc Trans Montain, un pari audacieux, Le Droit, 30 mai 2018) Je qualifierais d’audacieux un projet d’investissement équivalent qui créerait des emplois en énergie soutenable. En d’autres mots, un projet qui voit plus loin que l’horizon des prochaines élections. La décision du gouvernement Trudeau est surprenante, mais pas audacieuse.

Stephanie Pelot, Wendover


Un magnifique quartier

J’ai récemment visité le quartier du Musée et ses environs, et en tant que touriste, j’ai trouvé que c’était magnifique. Je n’imagine pas du tout de voir des tours dans ce quartier et dans le Vieux-Hull. Il n’est pas nécessaire d’y ajouter des tours de 35 et 55 étages, car cela détruirait ce quartier. J’ai une question pour ceux et celles qui sont en faveur de ces tours dans ce quartier et aussi aux politiciens de la Ville de Gatineau : est-ce que vous aimeriez avoir ces tours dans votre quartier ? Je doute que vous l’accepteriez.

Line Branchaud, Embrun


L’intérêt pour l’électrique

Et si le manque d’engouement pour les véhicules électriques n’était pas, dans l’ensemble, lié à la « soif » d’énergie fossile ! (Trans Mountain : un pari audacieux, Le Droit, 30 mai 2018) Restons les pieds sur terre. Les incitatifs monétaires sont ridicules, avec le résultat que les véhicules électriques dont hors prix. Passer d’une Toyota Echo payée à un véhicule électrique à 40 000 $, c’est difficile à avaler, surtout quand on fait un plein de 30 $ aux trois semaines. Avec une moyenne d’utisation de moins de 10 000 km par année, nous sommes des candidats parfaits. Mais notre barre psychologique de 30 000 $ étant dépassée, sans compter que le problème d’autonomie, nous allons probablement passer notre tour au moment d’acheter un nouveau véhicule. Un problème d’intérêt ? Pas systématiquement.

Mario Gagnon, Gatineau


Embarras pour le Canada

Il est grand temps que Michaëlle Jean se trouve un autre emploi et commence à payer pour ses propres dépenses. Ça fait déjà assez longtemps que les contribuables lui paient un chemin en or. C’est un embarras pour le pays et tous les Canadiens.

Yvon Guillemette, Gatineau

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Que pensez-vous du rapport du vérificateur général du Canada, qui qualifie le système de paie Phénix d’« échec incompréhensible », résultant d’une « gestion médiocre » ?

Le vérificateur général du Canada, Michael Ferguson

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.