À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Pourquoi une citation ?

Il faut distinguer deux choses dans les échanges entourant la citation patrimoniale dans le quartier du musée et le projet Place des peuples de Brigil. Certains « patrimonieux » nous affublent depuis des décennies de prétendues merveilles dans le Vieux-Hull. Je cherche encore les Bastilles, les Arc-de-Triomphe, les cathédrales historiques, toujours rien. Sauf quelques maisons allumettes qui ont été construites avec des matériaux empruntés à très long terme à la société E.B. Eddy de l’époque. Ne soyons pas ridicules ! La construction de la tour Eiffel n’a pas détruit Paris ! La tour commerciale de 65 étages que construit le Groupe Dallaire à l’entrée de Québec ne défigurera pas cette merveilleuse ville ! Pourquoi imposer une telle citation patrimoniale à tout un quartier alors qu’il suffit de ne pas accepter de modifier le zonage comme le demande Brigil. L’intransigeance du maire Maxime Pedneaud-Jobin vise à tuer une mouche avec un bulldozer ! Passons à autre chose et développons le potentiel culturel et économique de Gatineau.

Bertrand Fortin, Gatineau

Downtown Gatineau

Dans presque tous les États du monde, l’affichage public est dans la langue nationale (« Une place égale pour l’anglais et le français ? », Le Droit, 16 juin). La population, les touristes et les visiteurs ne se sentent pas rejetés ou exclus parce qu’il est ainsi. Bien au contraire, ils apprécient ! Sauf pour le Comité du 150e de Gatineau et le maire Maxime Pedneaud-Jobin. Grâce à l’accueil dans la langue et la culture locales, les visiteurs apprécient le plaisir de découvrir un environnement culturel qui se distingue. Comment peut-on, après 150 ans, ne pas avoir compris que le charme touristique et culturel du Québec repose sur son identité nord-américaine francophone ?

Jean-Paul Perreault, Président d’Impératif français

***

La question du jour :

Que pensez-vous du projet de train léger de 2,1 milliards $, dans l’ouest de Gatineau?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com