À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Chers, ces traîneaux !

À Bal de neige, il est possible de faire découvrir aux enfants la réalité du traîneau à chien. L’initiative est louable mais le prix est exagéré : 10 $ par adulte et 5 $ par enfant pour un circuit de moins d’une minute.

Un déboursé de 30 $ pour une famille de quatre. Je considère cela comme une arnaque. Avis aux organisateurs.

Jean Delisle, Gatineau


Un démagogue

Je ne ne comprends pas l’argument de la censure pour soutenir Roch Cholette avec son droit au mépris. Comment une société privée peut-elle utiliser des ondes publiques pour donner une tribune à un démagogue. À la limite c’est son droit commercial mais ça n’a rien à voir avec un argument de censure.

Cette émission est anti-démocratique. Offrir un contenu si populiste et unidimensionnel représente une censure bien plus grave que le fait de prendre action afin de rectifier la qualité du débat public.

Dominic Lavoie, Val-des-Monts


Quelle différence à la radio !

Le maire de Gatineau a raison de souligner l’arrogance consommée de Roch Cholette, ses remarques empreintes d’antipathie et de manque flagrant de respect. Son but est de faire trébucher plusieurs de ses invités. Mais je ne me souviens pas qu’il ait invité la ministre Stéphanie Vallée... J’écoute maintenant Radio-Canada. Quelle différence. 

La direction du 104,7 FM devrait réduire son temps d’antenne au profit de Louis-Philippe Brûlé et Michel Lapointe. On aurait les mêmes nouvelles sans que les attaques effrontées des invités.

Jacques Henri, Gatineau


Bravo au maire

Si j’avais été Maxime Pedneaud-Jobin, cela fait des années que j’aurais précipité ma décision concernant un Roch Cholette qui le méprise et contrarie tout ce qu’il dit et fait. Jamais un bon mot.

Être invité pour continuellement se faire démolir ? Non merci.

Luc Robert, Gatineau

------------------------------------------

La question du jour

La Coalition avenir Québec croit pouvoir réduire les taxes scolaires, réduire les impôts tout en préservant les services à la population: comment s’y prendront-ils ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.