À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

En bon état !

Malgré les millions de dollars de compression en éducation, les conseils des commissions scolaires de l’Outaouais ont réussi à maintenir les bâtiments scolaires en bon état !

Claude Beaulieu, ex-président de la Commission scolaire des Draveurs

***

Le gros bout du bâton

Mettez qui vous voudrez à la tête du Canada, la loi du plus fort et la mauvaise foi permettront peut-être de faire de la politique autrement avec les autochtones. Ils ont le gros bout du bâton et nous devrons négocier. La force ne fera qu’envenimer la situation.

Que les chefs de tous les partis soient réunis pour une vraie négociation. Toute autre solution n’annoncera qu’une autre tragédie qui laissera Lac-Mégantic comme de la petite bière...

Gilles Lagueux, East Angus

***

Les Légionnaires d’Ottawa !

Depuis leurs origines, les Sénateurs d’Ottawa sont représentés par un centurion, cet officier supérieur de l’armée romaine, symbole de maturité. 

Le départ de Jean-Gabriel Pageau montre que le club ne vise plus la maturité et entend plutôt devenir le club-école de toute la Ligue nationale de hockey. Il serait plus cohérent alors de changer le nom de l’équipe pour « Légionnaires d’Ottawa », et de remplacer le centurion dans le logo par un jeune Romain portant la bulle et la toge prétexte.

Roland Madou, Ottawa

------------------------------------------

+

LA QUESTION DU JOUR

Le Salon du livre de l’Outaouais est à nos portes : qu’y rechercherez-vous ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.