À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

La santé « libérale »

Québec se plaint de trop payer pour les hôpitaux d’Ottawa. À Gatineau, nous votons rouge depuis des années et rien ne se fait. Notre hôpital à Hull date de 1953. Ailleurs au Québec, il se construit des hôpitaux. 

En Outaouais, nous allons à Ottawa, alors que les libéraux se ferment et paient. Même la Coalition avenir Québec trouve que c’est trop d’argent. Qu’ils promettent un nouvel hôpital et nous voterons pour eux.

Gilles Marcoux, Gatineau


Valorisons notre industrie

La tour de lessivage du haut de ses 32 m de pierres de calcaire, sur l’ancien complexe industriel d’E.B. Eddy, revêt une importance historique peu commune, et un caractère architectural distinctif (« D’hier à aujourd’hui », Le Droit, 16 juillet). Construit en 1901, ce bâtiment témoigne d’une ère industrielle flamboyante révolue et serait  le premier lessiveur vertical en Amérique du Nord. En comparaison, l’usine de Grand-Mère possède une salle de lessivage horizontale. La E.B. Eddy révèle par là son rang dans le développement technique et économique, non seulement de Hull et de la région, mais du Canada.

Encore aujourd’hui, aucune solution ne semble avoir été trouvée pour valoriser ce patrimoine d’exception, pourtant reconnu en 1984 par le Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine. La problématique de conservation et de financement du patrimoine industriel reste bien vivante.

A.-J. Rivière, Gatineau


Les envahisseurs

 Je suis irritée par le nombre grandissant de Québécois qui traversent la rivière des Outaouais pour se faire soigner en Ontario. Mon mari a été hospitalisé à Hawkesbury trois fois en trois mois, et dans le stationnement, il y avait plus d’autos du Québec que de l’Ontario. À l’urgence, j’ai entendu des gens qui disaient venir de Montebello, de Lachute, etc. Ça m’a choquée. 

L’histoire se répète dans les hôpitaux d’Ottawa, et même jusqu’à New Liskeard. Les Ontariens commencent à en avoir leur voyage. Ça prend de plus en plus de temps pour les Ontariens pour être vus.

Gisèle Léger, Saint-Isidore

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Craignez-vous que Doug Ford s’en prenne à Ottawa et à d’autres villes de l’Ontario après sa réforme annoncée du nombre d’élus à Toronto ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.