À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Droits versus privilèges

Bien que je sois d’accord avec Yves Rochon lorsqu’il affirme que «les droits ne sont pas des privilèges», je ne partage pas son avis que cette évidence constitue la preuve que le privilège blanc n’existe pas (Un droit, pas un privilège, Le Droit, 24 juillet 2018). Si les droits dans l’abstrait sont universels, dans la pratique, l’exercice des droits demeure toujours à géométrie variable au Québec. Lorsqu’il y a un groupe de personnes qui sont victimes de discrimination et de traitement inégal à cause de la couleur de leur peau, on peut conclure qu’il y a un problème systémique et que la couleur de la peau procure un certain désavantage dans l’exercice des droits. Le privilège blanc est simplement une façon de reconnaître qu’en matière de droits, il y a un groupe qui est avantagé par le système en place et un autre groupe qui est désavantagé par ce même système. Collectivement, le groupe avantagé a participé à la mise en place du système, profite des bénéfices de ce système et contribue à son maintien.

Bill Clennett, Gatineau


Pourquoi faire simple?

Nos élus ont le don de transformer les choses si simples en vrais maux de dos. Pour les gros encombrants, les premiers perdants seront nos commerçants. Comment aller s’acheter de nouveaux meubles, si on ne peut à peu près pas se départir de notre ancien décor ?

Benoît Beaulne, Gatineau


Les sous-sols inondés

Je sympathise avec les propriétaires inondés une fois de plus. «On venait encore de rénover le sous-sol», peut-on lire. À tous les Québécois et autres inondés, j’en profite pour partager une petite phrase que je retiens depuis longtemps, et que vous n’aimerez pas tous entendre: sortez donc de vos sous-sols ! Un sous-sol, c’est un sous-sol, donc sous le sol. Voilà.

Marcel B. Trudel, Gatineau

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Quel genre de compensation le gouvernement fédéral devrait-il offrir aux fonctionnaires touchés par Phénix ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.