À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Un rapport sévère

Je suis sévèrement contrariée par « le rapport accablant » du Protecteur du citoyen sur les urgences des hôpitaux de Hull et de Gatineau (Le Droit, 14 octobre).

Vendredi, le 29 septembre, mon mari a subi un accident vasculaire cérébral. Il a reçu l’attention nécessaire immédiatement à Hull. Les soins durant les quatre jours furent d’un calibre très élevé – entretien, fournisseurs, personnel médical, etc. –, très professionnel et compétent. En Outaouais, nous avons de la chance. 

Ce rapport est non seulement sévère,  notre expérience nous dit qu’il est alarmiste et carrément faux. 

C. Lonergan, Gatineau

•••

Les problèmes à l’urgence

Le quotidien Le Droit n’aide pas la cause de l’Outaouais avec ses multiples critiques sur nos hôpitaux. Nous passons pour une gang d’incompétents. Vous ne parlez jamais de la démographie à Gatineau, de l’arrivée des baby boomers qui aurait dû être prévue, des personnes qui voient le médecin pour des riens, du vieillissement de la population... Non plus de la fameuse échelle de douleur quantifiée au pire par ceux qui veulent passer plus vite, et ceux qui s’informent du temps d’attente à tout bout de champ. Ou du harcèlement quotidien des patients, des patrons et des journalistes. 

J’invite les pousseux de crayons qui ne se fient qu’aux statistiques à s’installer au triage de l’urgence pour voir s’ils feraient mieux. Le délai maximal de 10 minutes pour l’évaluation relève de la paranoïa. 

JD Lafontaine, Gatineau

•••

Un 6e pont, un tabou ?

Pourquoi le maire Jim Watson ne veut-il pas d’un sixième pont entre Ottawa et Gatineau ? Pourquoi favorise-t-il un tunnel dans un sol argileux et vulnérable, des coûts exorbitants, d’autres quartiers éventrés ? Ne serions-nous pas mieux de retourner au pont dans l’est, délaissé par les « pas dans ma cour » ou une autre raison qui m’échappe ? Le temps n’est-il pas venu ? Et pourquoi pas un jumeau dans l’ouest ?

Moi qui suis de l’est, je rêve d’un pont utilisé par tout ce qui bouge. Pourquoi est-ce une idée si obscène ?

Nicole Beauchamp, Ottawa

•••

La question du jour

Qu’avez-vous pensé du débat des candidats à la mairie de Gatineau, hier à l’UQO?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.