À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Dans sa poche arrière

Avant de conclure que la Coalition avenir Québec a gagné 500 millions $ récurrents («Une victoire facile de la CAQ ?», Le Droit, 19 novembre), il faudrait demander au vérificateur général d’analyser l’entente. 

La bonne humeur de la représentante des spécialistes, le Dre Diane Francoeur, après avoir « perdu » 500 millions $ annuellement, avait un p’tit côté surprenant. Par le passé, les médecins spécialistes ont toujours mis dans leur petite poche arrière les négociateurs du gouvernement quels qu’ils soient, d’où peut-être la réaction festive de Mme Francoeur. 

Roger Boivin, Chicoutimi

Tout le monde content

Le grand « show de boucane » semble terminé. Le premier ministre François Legault pourra dire qu’il a économisé 500 millions $ et dire « promesse tenue».

D’autre part, aucun médecin spécialiste ne verra ses revenus baisser d’un seul dollar, à moins de décider de travailler moins. Le grand miracle de la boucane...

Daniel Lamarre, via Internet

Un hommage

Pierre Bergeron a reçu l’hommage «Homme de cœur». En cette Journée internationale des hommes, si peu connue, les membres de l’Association des retraités de l’éducation du Québec, de la CORPO et de l’ARO se sont regroupés à la Cabane en bois rond.

L’un des objectifs est de promouvoir des modèles qui mènent une vie honnête et productive et dont on souhaite célébrer la contribution positive à la société, à la famille, et au bien-être des enfants. Quoi qu’on en dise, ces hommes sont nombreux en Outaouais. 

Robert Provencher, Gatineau

Ils mâchent leurs mots

Les comédiens des téléromans sont parfois incompréhensibles. Les causes : mauvaise diction, ton trop faible et éloignement du micro. La solution? Le «capitaine » d’une émission de télé, c’est le réalisateur. Je souhaite que ces personnes exigent des comédiens une diction claire et qu’ils parlent assez fort.

Clément Bonin, Gatineau

***

La question du jour :

Crise en forêt en Outaouais : quelle intervention souhaitez-vous ?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com