À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Pour un changement

Suite à un test PAP en octobre 2017, mon médecin me recommande à un gynécologue. Toujours sans appel en juillet 2018, je retourne faire un test qui démontre une progression depuis la dernière fois. On me recommande à nouveau à un gynécologue. Toujours sans appel, en août 2018, je me décide d’aller en Ontario. On me donne un rendez-vous le lendemain ! Je suis maintenant rassurée d’être prise en charge. C’est ça la réalité en Outaouais… 

Nos représentants libéraux en Outaouais s’assoient sur leurs lauriers. Le 1er octobre, je vote pour un changement. 

Chantal Poitras, Gatineau

***

Bravo, François Legault !

Vous avez parlé avec votre cœur et avec le gros bon sens. Vous avez raison pour le dépistage de problèmes chez les enfants avant l’âge de 4 ans. Cette aide indispensable, coupée par les libéraux, feront des citoyens plus heureux et responsables pour la société.

Vous avez aussi raison du salaire exagéré des médecins offerts par les deux médecins libéraux, Philippe Couillard et M. Barrette. Il faut reconnaître ce que les employés de la santé méritent mieux être mieux payés et reconnus dans leurs capacités de faire dans les hôpitaux, CHSLD, CLSC, infos santé, cliniques médicales, etc. C’est le sujet le plus important pour notre société : à nous d’y voir.

Le règne libéral a assez duré.

Lyse Garneau, Hull

***

Le caractère de Ford

Le caractère de Doug Ford ressemble étrangement à Donald Trump. Arrogant, bouillant et du je m’en-foutisme de l’opinion des citoyens ontariens et avec un passé douteux. Et qui dit républicains américains = conservateurs canadiens. Certaines de ses décisions prises récemment n’étaient même pas dans sa campagne électorale. Riche homme d’affaires et maintenant, avec les pleins pouvoirs, il ne peut qu’en abuser. Ce qui me désole, c’est qu’on doit l’endurer encore pour quatre ans. J’espère qu’aux prochaines élections, les électeurs ontariens feront un choix judicieux.

Line Branchaud, Embrun

------------------------------------------

+

LA QUESTION DU JOUR

Que pensez-vous de la décision du 104,7 FM de n’inviter que les deux premiers partis dans les sondages, et de ne tenir des débats que dans les trois circonscriptions les plus contestées ?

L'animateur Roch Cholette

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.