À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Rénovez le 24 Sussex

Les autorités gouvernementales devraient investir autant dans la rénovation et la conservation du 24, promenade Sussex qu’elles en ont dépensé dans la «cannabisation» du Canada.

René Thibault, Ottawa

***
Préserver l’allure et l’aura du Château

Larco Investments, propriétaire du Château Laurier, a certainement choisi l’architecte Peter Clewes sur la base de ses créations et de sa signature résolument moderne. 

Celui-ci est sûrement capable, s’il le veut, de tenir compte à la fois de l’édifice original et du milieu dans lequel il s’inscrit, comme le souhaitent une majorité de citoyens de Gatineau et d’Ottawa, ainsi que de ses nombreux amis et admirateurs. 

Moshe Safdie a bien su le faire avec son magnifique Musée des beaux-arts, ainsi que Douglas Cardinal avec son inimitable Musée de l’histoire. 

Je suis certain que M. Clewes, avec l’appui de Larco Investments, à moins d’entêtement de l’un ou l’autre, est capable de donner au Château une extension moderne qui non seulement le prolongera dignement, mais contribuera à magnifier le vaste et admirable ensemble dont il fait partie.

Robert Laviolette, Gatineau

***
Attendre un temps fou

À la suite de l’annonce du ministre Lacombe, on voit qu’il n’y pas d’action de faite dans l’immédiat. (Autoroute 50, Une clôture à la fin de l’hiver, Le Droit, 30 juillet 2019). 

En Outaouais, on dirait qu’il faut toujours attendre un temps fou une fois qu’une annonce est faite. 

Regardez la dépense que les libéraux ont faite en installant des lumières sur la 50 entre la sortie Lépine et Doherty. 

Comme j’utilise la 50 plusieurs fois par semaine, j’avais envoyé un courriel à Transport Québec pour leur signaler qu’il y avait 21 lumières qui ne fonctionnaient pas. 

Ils m’ont répondu qu’ils le savaient. 

Le tout avait été fait pour sécuriser le secteur, mais comment le sécuriser si les lumières ne fonctionnent pas. 

Un dossier à suivre…

Roger Chartrand, Gatineau

+
LA QUESTION DU JOUR

Troisième épisode de poissons morts, au confluent des rivières des Outaouais et du Lièvre. 

Les autorités en font-elle suffisamment pour vous rassurer?

Troisième épisode de poissons morts, au confluent des rivières des Outaouais et du Lièvre. Les autorités en font-elles suffisamment pour vous rassurer?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.