À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

De bons soins

À la suite d’une chirurgie le 27 juin dernier, je tiens à faire part de ma grande satisfaction quant aux soins qui m’ont été prodigués. Je remercie le 6e sud, l’équipe d’ORL et le CLSC de Gatineau pour leur dévouement et leur sollicitude. Toutes et tous méritent des éloges puisqu’ils ont ensemble participé aux excellents soins reçus. 

Thérèse Lalonde, Gatineau


Problème de déchets

Il ne faut pas hésiter à dénoncer nos concitoyens qui sans scrupule jettent leurs gros déchets un peu partout à Gatineau depuis un mois. C’est scandaleux ! On s’attendait à mieux de nos voisins et ils devraient payer la note avec des amendes salées. Il n’y a aucune justification pour ces gestes même si la Ville de Gatineau n’a pas aidé en mettant sur pied un plan inadéquat. 

Quatre ramassages par année, ça ne va pas. Ramasser les encombrants une fois par mois d’avril à novembre et deux fois durant l’hiver semble la meilleure solution.

Carl Hétu, Gatineau


Et vlan le français !

J’ai reçu du ministère de la Justice du Québec une convocation à titre de juré potentiel ; toute la documentation est en anglais seulement puisque, dixit le ministère, « nous avons déterminé que vous parlez anglais à partir de votre nom et de votre prénom ».

Non seulement m’apparaît-il tout à fait gratuit de juger de la connaissance d’une langue à partir du nom d’une personne, mais encore faut-il accepter une communication officielle du gouvernement du Québec en anglais seulement?Désolant, Stéphanie Vallée !

Pierre Brown, Gatineau


Régler les problèmes

Nous payons extrêmement cher pour voir nos politiciens se chicaner plus que de régler les problèmes. Il semble plus important pour eux de chercher des puces peu importe les réputations qu’ils peuvent détruire. J’aimerais mieux élire une personne qui travaille à régler les problèmes. Dans mon cas, je vote pour la personne et non le parti. 

Craig Gauthier, Buckingham

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Vente de cannabis en Ontario : êtes-vous en faveur du réseau public proposé par les libéraux ou le réseau privé des conservateurs ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.