À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Des réponses claires svp.

Avec le statut particulier, on a injecté de l’argent pour combler le personnel soignant en Outaouais. Comment a été dépensé ? Combien de professionnels comptons-nous de plus depuis ce programme ? Des réponses claires seraient appréciées (et surtout pas la cassette habituelle !) 

Jean-Guy Dansereau, Plaisance

 

Changement d’heure

Changement d’heure : cela allait nous donner une heure de sommeil de plus. Rarement avons-nous entendu que cela allait donner une heure d’éveil de plus. Plus sommeil qu’éveil, nous traversons une époque bien fatiguée.

Pascal Barrette, Ottawa

 

Le jeu de Lowe’s

Est-ce que le fédéral ne devrait pas voir dans le jeu des sociétés américaines, comme Lowe’s, qui se portent acquéreur d’entreprises canadiennes pour ensuite les éliminer et donner libre cours aux entreprises américaines d’exporter leurs propres produits au Canada ? Il est plus que temps que le gouvernement du Canada prenne cette menace au sérieux. 

M. Renaud, Gatineau

 

Question linguistique

Née à Gatineau, j’ai fait mes études à Ottawa à l’époque où l’alternative était l’Université de Montréal, ce qui était financièrement impossible. Le B.A. pré-médical d’Ottawa était bilingue mais dès la deuxième année, les sciences étaient toutes offertes en anglais. J’en ai arraché mais j’ai fini par réussir. J’ai pratiqué dans des quartiers défavorisés de Montréal, tous francophones. Je me suis procuré un livre de médecine en français afin de connaître le vocabulaire. Plus tard, j’ai soigné des réfugiés et j’ai appris l’espagnol. J’ai pratiqué la médecine en trois langues. Plus nous parlons de langues, plus c’est enrichissant pour tous. Si quelqu’un veut étudier qu’en français, il devrait s’inscrire à une faculté francophone.

Monique Dubois-Roy, M.D. via Internet

***

LA QUESTION DU JOUR

Quelle devrait être la réponse du gouvernement de François Legault à l’annonce de la fermeture de 31 magasins Lowe’s au Canada?

Plusieurs succursales Rona, faisant partie du groupe Lowe's, fermeront leurs portes au Québec.

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com