À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Félicitations onusiennes

Félicitations aux sept élèves qui ont fièrement représenté l’école secondaire publique Gisèle-Lalonde à la Simulation onusienne de la Bell High School d’Ottawa, le 9 février.

Athena Jacques, Ivy Henry et Nathan Juste ont débattu sur les droits des LGBTQ+ et Giorgio Sawaya, Myriam Tounekti, Nelson Odutola et Gina Marebe ont participé à une reconstitution du Procès de Tokyo de 1946-1948 contre la paix et l’humanité. Merci aux enseignants du Cercle des débats onusiens qui préparent nos élèves, Nathalie Bourgeois, Étienne Camirand, Aurel Vatamaniuc et Laura Zietak.

Richard Nadeau, Cercle des débats onusiens, école secondaire publique Gisèle-Lalonde


En anglais svp

Récemment, j’ai publié une offre d’emploi destinée aux étudiants et aux finissants de l’Université Guelph. 

Voici leur réponse : « Re-enter your request in English please. » Trois ans après s’être départie du campus francophone d’Alfred. 

Plus ça change, plus c’est pareil ! 

Sébastien Béland, Notre-Dame-de-la-Paix


Société gravement malade

Une société est gravement malade quand le plus important débat de l’heure porte sur le prix du cannabis et le nombre de plants que l’on pourra cultiver à la maison. Panem et Circenses, Juvénal avait raison.

René Thibault, Ottawa


À quoi bon ?

Tony Accurso a été trouvé non coupable. Après l’abandon de procès pour nombre de motards, mafiosi et autres fraudeurs, nous devrions peut-être arrêter de les poursuivre. Nous dépensons pour les traquer et entreprendre des poursuites criminelles pour en fin de compte les remettre en liberté. Avons-nous maintenant une catégorie de gens intouchables ?

Marc Rhéaume, Gatineau

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Quelle performance olympique à PyeongChang vous a le plus émerveillé jusqu’ici ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.