À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Puissante force

Doug Ford a reculé partiellement mais l’union de la francophonie canadienne est un puissant bras politique au service des communautés d’expression française. Mais il ne faut pas baisser la garde. Continuez à surveiller ce gouvernement et tous ceux qui pense comme lui.

Je demeure au sein du Parti conservateur fédéral à cause du chef Andrew Scheer qui a démontré sa désapprobation face aux assauts du gouvernement Ford. C’est une démonstration de force politique qui va passer à l’histoire pour les Franco-Ontariens et la francophonie canadienne incluant le Québec qui s’est montré d’une aide précieuse. 

Serge Landry, Gatineau

***

Ford joue avec le feu

Doug Ford n’a pas compris. La francophonie, c’est bien plus grand que la seule Ontario. S’il veut raviver la flamme de souverainistes endormis, alors il est bien parti.

Alain Desgagné, Gatineau

------------------------------------------

+

LA QUESTION DU JOUR

Êtes-vous d’accord avec le gouvernement caquiste pour qui l’immigration n’est qu’un des outils pour régler la pénurie de main-d’oeuvre ?

Le ministre québécois de l'Immigration, Simon Jolie-Barrette

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.