À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Promesses extravagantes

Les visites du premier ministre François Legault en Outaouais sont remplies de promesses extravagantes. Il nous a promis un hôpital neuf et voilà qu’il récidive avec le train léger pour l’ouest en promettant 1,2 milliard $, soit 60 % d’un projet de 2 milliards $.

Faut-il croire Legault ? Il a au moins le bénéfice du doute mais je vois mal comment un gouvernement de la CAQ réussira à donner sa juste part du budget à un Outaouais trop souvent oublié. Je suis sceptique mais tout de même optimiste face aux promesses de Legault.

Serge Landry, Gatineau

Pas destiné à être PM

La première année de Doug Ford a apporté beaucoup de frustrations aux Ontariens, mais la principale, c’est que ce n’est pas lui qui était destiné à être premier ministre. Peu avant la consécration annoncée de Patrick Brown, un francophile bilingue, le Parti conservateur l’a obligé à se retirer à la suite d’un reportage de CTV rapportant deux allégations d’inconduite sexuelle. Ces accusations avaient été relayées par Lisa MacLeod auprès de Dimitri Soudas, l’ancien adjoint de Stephen Harper.

Ces faits n’ont jamais fait l’objet d’une enquête. Cependant, grâce à CTV, la voie était libre pour Ford.

Ce n’était d’ailleurs pas la première interférence politique de CTV. Après les élections fédérales de 2008, elle avait été condamnée par le Conseil canadien des normes de la télévision pour avoir utilisé dans son entretien avec Stéphane Dion des procédés contraires à l’éthique qui avaient aidé Stephen Harper à gagner.

Roland Madou, Ottawa

Déficit sans bon sens

En Ontario, un déficit de 11,7 milliards $ n’a aucun sens... point à la ligne! Peu importe les tentatives de Doug Ford, ce lui sera impossible et passera pour fou, lui aussi !

La dette ne semble pas être un paramètre pour certains dirigeants. Il est là le problème. Au fédéral, c’est pareil !

Administrez-vous votre budget comme ça ?

R. Vallée, Brossard

***

La question du jour :

La fièvre du basketball et des Raptors de Toronto qui emporte le Canada, ça vous emballe ou ça vous laisse froid ?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com