À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Un homme de parole

Félicitations à François Legault qui garde sa parole de procéder à une réforme électorale avant la prochaine élection au Québec. Enfin un politicien honnête qui respecte ses promesses! 

Il ne nous a pas passé un «Justin Trudeau» dont le programme était de réformer le scrutin qu’il a abandonné sous prétexte que les Canadiens n’étaient pas prêts… Il avait promis que 2015 serait la dernière élection sous ce régime qui ne favorise que les deux grands partis. Avec 39 % du vote, il avait obtenu 55 % des députés et 100 % du pouvoir! Il ne voit plus la nécessité de changer un système qui le favorise! 

Pour Justin Trudeau, les Canadiens ne sont pas assez intelligents alors que M. Legault a confiance que les Québécois peuvent le faire. 

Richard Prégent, Ottawa 

***

Très professionnel

Le jeudi 18 avril, je suis entré d’urgence à l’Hôpital de Gatineau pour fièvre, frissons et infection urinaire.   

Soins super, infirmières, préposés aux bénéficiaires tous formidables et très professionnels. Malheureusement pas reconnus. Continuez à vous battre pour ce qui vous tient le plus à coeur, votre profession. 

Gérald Montreuil, Gatineau 

***

Bravo à Mme Cyr!

Bravo au chroniqueur Denis Gratton pour son entrevue avec Lucienne Cyr («La reine de la danse», Le Droit, 18 mai). 

Le rigorisme pudibond de son époque ne l’a pas empêchée de trouver une piste pour créer de l’harmonie, de la beauté. 

Je viens d’un village où la danse était jugée suspecte. Le corps était raidi dans le seul utilitarisme du travail et de la procréation. 

Mme Cyr démontre qu’elle et sa famille ont pu échapper à ces diktats d’un temps où une autorité mesurait la longueur des jupes et l’ouverture des blouses. La professeure montre qu’on peut honorer le corps en l’immergeant dans la musique. Ses cours ont commencé au sous-sol de l’église Saint-Benoit. 

Voilà un dé-raidissement qui laisse entrevoir un espoir, une élévation.

Pascal Barrette, Ottawa

------------------------------------------

+

LA QUESTION DU JOUR

Dévoilement d’une brochette de candidats pour le Parti populaire du Canada, dont Ken Pereira : est-ce que cela fera une différence ?

Ken Pereira

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.