À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Le choix de Salomon

Deux beaux projets se préparent à Gatineau : un musée régional et un musée fluvial national. D’après ce que l’on sait, ils traiteront de zones géographiques différentes, le premier sera le reflet de l’histoire et du patrimoine de l’Outaouais tandis que l’autre partira à la redécouverte de deux métiers disparus, nés ici, les cageux et les draveurs du Québec. L’Outaouais étant le berceau de l’industrie forestière, un lien naturel se tissera entre les deux institutions, qui se compléteront parfaitement. Soulignons, en ce mois de l’archéologie, qu’il y a encore beaucoup à faire en recherches fondamentales pour mieux valoriser notre patrimoine industriel. Gatineau a la chance d’avoir des gens dynamiques qui veulent améliorer notre milieu de vie et changer l’image que l’on se fait de la ville. Espérons que les questions financières ne nous demandent pas de faire un choix entre les deux musées, en les mettant en concurrence. Alors, comme le roi Salomon, ne coupez pas le bébé en deux, soutenez-les et permettez-leur de nous faire vivre le patrimoine de l’Outaouais et revivre le patrimoine industriel et fluvial québécois. 

Chloé Beaujeu, Gatineau

***

Quoi faire avec mon sofa ?

Je désire jeter un sofa qui a pratiquement terminé sa vie utile. Même ma chienne ne veut plus embarquer dessus, parce qu’elle a toutes les difficultés en s’en extirper. Je ne peux pas le mettre à la rue, mais je dois plutôt aller le porter à un écocentre (sais pas trop ce qu’il y a d’écologique dans un sofa, mais bref je vous suis jusque là). Maintenant, voici mon problème : le sofa n’entre pas dans mon char. Je fais quoi ? Et, en passant, je ne l’ai pas acheté chez un détaillant où je dois le monter moi-même. Il est venu en un seul morceau. Je pourrais acheminer les appuis-coude et les appui-jambes, mais le reste est un seul morceau. Alors SVP, dites-moi, Mme Bissonnette, ce que je peux faire. Le nouveau arrive la semaine prochaine !

François Croteau, Gatineau

***

Shopify interdit les armes

Je pense et crois que la décision de Shopify est exemplaire, brave, responsable et altruiste.

Peut-être que d’autres suivront...

Claude Robert, Gatineau

------------------------------------------

+

LA QUESTION DU JOUR

Que pensez-vous de l’initiative du conseiller de Masson-Angers, Marc Carrière, de recueillir les encombrants de citoyens de son district ?

Le conseiller Marc Carrière

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.