À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Un pont, sinon deux ?

Le Grand Gatineau, suite à la fusion des municipalités de Masson-Angers, Buckingham, Gatineau, Hull et Aylmer, se retrouve aujourd’hui avec un territoire aussi étendu que la ville de Montréal, entouré par les municipalités de Val-des-Monts, Wakefield, Cantley, Chelsea, et le Pontiac. Les résidents de tout ce territoire convergent quotidiennement vers le centre-ville de Gatineau et d’Ottawa, en empruntant l’un ou l’autre des cinq ponts situés dans le secteur Hull, à l’intérieur d’un corridor de 2 kilomètres, véritable goulot d’étranglement. Les villes de Gatineau et d’Ottawa semblent obsédées par le transport en commun, comme si les routes ne servaient qu’aux heures de pointe, alors qu’une route d’évitement des centres-villes par la construction non seulement d’un pont à l’Est, mais aussi d’un pont à l’Ouest, réglerait une bonne partie de la congestion et faciliterait le transport en périphérie en tout temps. De plus, il y aurait une opportunité exceptionnelle pour l’Aéroport de Gatineau d’accueillir d’une part un transporteur aérien, et d’autre part, d’inviter les députés fédéraux, revenant de leurs circonscriptions respectives vers le parlement lors des sessions, d’éviter la congestion de l’aéroport d’Ottawa en atterrissant à Gatineau et en utilisant un service de navettes qui feraient le trajet Aéroport de Gatineau-centre-ville d’Ottawa facilement et rapidement en utilisant le nouveau pont de l’Est.

Antoine L. Normand, Gatineau

***

Un pont et un train

La ministre Catherine McKenna a parfaitement raison : un projet n’empêche pas l’autre ! Le maire de Gatineau devrait se réjouir que sa municipalité puisse profiter d’un nouveau pont donnant accès à l’Outaouais québécois à des investissements potentiels, car tant et aussi longtemps qu’il n’y aura pas un lien entre l’autoroute 50 et les autoroutes 417 et 416, il n’y aura pas beaucoup de commerces venant de notre région vers les marchés du sud de l’Ontario et des États-Unis. Et si le maire d’Ottawa craint l’arrivée d’un nouveau pont permettant aux travailleurs fédéraux de se rendre facilement à leur travail dans sa ville, il est temps de construire de nouveaux édifices fédéraux du côté québécois de la rivière pour permettre à nos travailleurs de ne pas avoir à traverser vers Ottawa.

Marcel Proulx, Gatineau

+
LA QUESTION DU JOUR

Le bilinguisme au Canada est une question qui semble de moins en moins importante pour la population, plus on s'éloigne du Québec.

Quelle importance accordez-vous au bilinguisme au Canada?